Publications /
Policy Paper

Back
Covid-19 et crise en Ukraine : quels impacts sur la marche de l’Afrique vers l’émergence économique et sociale durable ?
Authors
Amaye SY
August 1, 2022

Avant la pandémie Covid-19, le continent abritait les économies à la croissance la plus rapide du monde et plusieurs pays africains montraient les premiers signes de transformation structurelle et de progrès vers l’émergence économique. Plus de deux ans après la pandémie et les ondes de choc qui en ont résulté, deux questions cruciales se posent : dans quelle mesure le choc sanitaire Covid-19, exacerbé par la crise ukrainienne, a-t-il constitué un tournant dans le processus général d'émergence des pays ? Qu’est-ce que cela implique pour les futures politiques de développement à mettre en oeuvre en Afrique ? Le présent papier fournit une évaluation des impacts, sanitaires, économiques et sociaux, de la crise Covid-19, et analyse les premiers effets de la guerre en Ukraine. Il expose les défis posés par ces différents chocs, dresse les perspectives à court et moyen termes et esquisse des recommandations. L’examen des évolutions globales dans le continent permet de tirer plusieurs enseignements. En ce qui concerne les effets sanitaires directs de la pandémie, l'Afrique se compare favorablement aux autres régions du monde. Tout en indiquant une faible incidence de la pandémie dans la plupart des pays, les données officielles sous-estiment probablement le nombre de cas et de décès de Covid-19 sur le continent, car les capacités de test et de surveillance sont limitées, en particulier dans les pays où les ressources allouées à la santé étaient faibles avant la pandémie. La contraction de l'activité économique en 2020 a été sévère, constituant la première récession en 25 ans pour le continent africain. Les économies avec une part relativement élevée de l'économie des services, du tourisme et du commerce international ont été les plus impactées. En outre, les exportateurs de matières premières ont souffert de manière disproportionnée de la baisse temporaire des prix des matières premières, en particulier du pétrole. Géographiquement, les pays du sud et du nord du continent ont connu les pertes de production les plus importantes. Depuis 2021, une reprise est en cours, soutenue par l'amélioration de l'environnement économique, après le choc initial sur l'économie mondiale. Pourtant, la pandémie est susceptible d'avoir des implications à plus long terme pour le développement, car l'accumulation de capital humain et physique a été perturbée par le choc de la Covid-19, d'autant plus que l'espace budgétaire est épuisé dans de nombreux pays africains. Bien que les économies du continent se redressent lentement, cette reprise est entravée par de faibles taux de vaccination, une marge budgétaire étroite, un accès inégal aux financements extérieurs et une vulnérabilité croissante à la dette. La perturbation des flux commerciaux mondiaux et des marchés des matières premières par la situation en Ukraine ajoute des pressions supplémentaires. La hausse des prix internationaux des denrées alimentaires et de l’énergie, résultant de la guerre, pourrait accélérer l'inflation dans de nombreux pays en Afrique. La baisse de la demande pour les exportations africaines, les chocs de l'offre et la réduction de la consommation vont probablement ralentir la croissance économique dans de nombreux pays. L'Afrique est également vulnérable à un resserrement plus marqué que prévu des conditions monétaires mondiales. Dans ce contexte, toutes les projections tablent sur un ralentissement de la croissance en Afrique en 2022 et une stabilisation de celle-ci en 2023. En définitive, la remise du continent sur les rails de l’émergence supposera la mise en oeuvre de politiques contracycliques efficaces, tout en accélérant la transformation structurelle et en préservant le bien-être social des populations. En conclusion du papier, des recommandations sont formulées à cet effet.

RELATED CONTENT

  • February 24, 2021
    L'intégration régionale en Afrique est considérée comme une priorité par de nombreux responsables politiques et acteurs économiques du continent. Avec la signature de l'accord portant création de la ZLECAf par l'ensemble des pays africains, le défi consiste désormais à mettre en place un marché continental pour les biens et les services et à jeter les bases d'une union douanière continentale. Nombreux sont ceux qui, sur le continent, considèrent la ZLECAf comme un plan d'investissem ...
  • February 5, 2021
    Regional integration in Africa is seen as a priority by many of the continent’s policymakers and economic stakeholders. With all Africa now signed up to the African Continental Free Trade Agreement (AfCFTA), the challenge now is to implement a continental market for goods and services and establish the foundations of a continental customs union. Many on the continent see the AfCFTA as an investment, economic-diversification, and job-creation blueprint that will shape the future of A ...
  • Authors
    Attioui Abdelali
    Billaudot Bernard
    Chafiq Adnane
    December 30, 2020
    Le présent rapport a pour objet d’analyser les implications sur la croissance et le développement du Maroc de son insertion dans l’économie mondiale. Cette analyse est menée en comparant la dynamique économique observée après 1998 à celle qui l’a été avant. En effet, la période 1998-2018 est celle au cours de laquelle se sont manifestés les effets du choix acté et assumé politiquement de l’ouverture (ou du libre-échange, si on préfère). Pour avant, nous nous en tenons à la période 1 ...
  • Authors
    December 30, 2020
    According to this month’s OECD economic outlook, global GDP --- which took a huge hit from the pandemic and is still 3% below its level of a year ago – will not recover its pre-pandemic level until the end of 2021. In a downside scenario, the return could take almost a year longer. The OECD predictions, which imply high and protracted unemployment, are in line with the view of many other official and private organizations. The arrival of effective vaccines such as Pfizer-BioNTech wa ...
  • Authors
    Sous la direction de
    December 29, 2020
    Dès les premiers cas du Coronavirus relevés en Afrique, les prédictions les plus sombres ont été faites sur la catastrophe sanitaire à venir sur le continent, en raison d’un certain nombre de caractéristiques supposées favoriser la propagation de l’épidémie. Ces prévisions ont été démenties par la rapidité des ripostes des Etats et par divers autres facteurs. La progression de la Covid-19 en Afrique n’est pas le fait d’une dynamique unique mais plutôt de multiples profils de risques ...
  • Authors
    December 22, 2020
    After reaching a peak against other currencies in March this year, the dollar fell by almost 15% until the beginning of December. According to Bloomberg, asset portfolio managers have been assuming "short" positions against the dollar, that is, betting on its fall ahead. The dollar is expected to devalue against the euro, the yen, and the Chinese RMB in 2021. The peak last March, during the coronavirus financial shock, reflected the search for a safe haven in short-term US bonds or ...
  • Authors
    December 14, 2020
    This article has originally been published on OECD Development matter platform Many donor countries seem eager to see middle-income countries (MICs) “master out” and graduate to a non-client status in multilateral development institutions before fully achieving their development potential. We argue that such institutions can still significantly contribute to the sustainable development of MICs, while also seizing many benefits from this relationship (Middle income countries and mul ...
  • Authors
    December 7, 2020
    The pandemic is accelerating history, in the sense that it is leading to the speeding up of some recent trends. In the case of globalization, the pandemic will not reverse it, but it will reshape it. Here we take a bird’s eye view of global trade during the pandemic, relate it to previous trends, and guess how global value chain managers and government trade policymakers are likely to react. A Bird’s Eye View of Global Trade during the Pandemic World trade took a deep dive during ...
  • November 26, 2020
    Food security for all requires (i) sustained productivity growth and competitiveness, not only of agriculture but of the entire economy; (ii) a social safety net; and (iii) resilience in the face of periodic shocks. This is the central message of this review. Two popular concepts in food security for all are food self-sufficiency (FSS) and food sovereignty (FSY). While countries have pursued different policies to achieve FSS, the common element in their approaches is the misguided ...