Publications /
Policy Paper

Back
Covid-19 et crise en Ukraine : quels impacts sur la marche de l’Afrique vers l’émergence économique et sociale durable ?
Authors
Amaye SY
August 1, 2022

Avant la pandémie Covid-19, le continent abritait les économies à la croissance la plus rapide du monde et plusieurs pays africains montraient les premiers signes de transformation structurelle et de progrès vers l’émergence économique. Plus de deux ans après la pandémie et les ondes de choc qui en ont résulté, deux questions cruciales se posent : dans quelle mesure le choc sanitaire Covid-19, exacerbé par la crise ukrainienne, a-t-il constitué un tournant dans le processus général d'émergence des pays ? Qu’est-ce que cela implique pour les futures politiques de développement à mettre en oeuvre en Afrique ? Le présent papier fournit une évaluation des impacts, sanitaires, économiques et sociaux, de la crise Covid-19, et analyse les premiers effets de la guerre en Ukraine. Il expose les défis posés par ces différents chocs, dresse les perspectives à court et moyen termes et esquisse des recommandations. L’examen des évolutions globales dans le continent permet de tirer plusieurs enseignements. En ce qui concerne les effets sanitaires directs de la pandémie, l'Afrique se compare favorablement aux autres régions du monde. Tout en indiquant une faible incidence de la pandémie dans la plupart des pays, les données officielles sous-estiment probablement le nombre de cas et de décès de Covid-19 sur le continent, car les capacités de test et de surveillance sont limitées, en particulier dans les pays où les ressources allouées à la santé étaient faibles avant la pandémie. La contraction de l'activité économique en 2020 a été sévère, constituant la première récession en 25 ans pour le continent africain. Les économies avec une part relativement élevée de l'économie des services, du tourisme et du commerce international ont été les plus impactées. En outre, les exportateurs de matières premières ont souffert de manière disproportionnée de la baisse temporaire des prix des matières premières, en particulier du pétrole. Géographiquement, les pays du sud et du nord du continent ont connu les pertes de production les plus importantes. Depuis 2021, une reprise est en cours, soutenue par l'amélioration de l'environnement économique, après le choc initial sur l'économie mondiale. Pourtant, la pandémie est susceptible d'avoir des implications à plus long terme pour le développement, car l'accumulation de capital humain et physique a été perturbée par le choc de la Covid-19, d'autant plus que l'espace budgétaire est épuisé dans de nombreux pays africains. Bien que les économies du continent se redressent lentement, cette reprise est entravée par de faibles taux de vaccination, une marge budgétaire étroite, un accès inégal aux financements extérieurs et une vulnérabilité croissante à la dette. La perturbation des flux commerciaux mondiaux et des marchés des matières premières par la situation en Ukraine ajoute des pressions supplémentaires. La hausse des prix internationaux des denrées alimentaires et de l’énergie, résultant de la guerre, pourrait accélérer l'inflation dans de nombreux pays en Afrique. La baisse de la demande pour les exportations africaines, les chocs de l'offre et la réduction de la consommation vont probablement ralentir la croissance économique dans de nombreux pays. L'Afrique est également vulnérable à un resserrement plus marqué que prévu des conditions monétaires mondiales. Dans ce contexte, toutes les projections tablent sur un ralentissement de la croissance en Afrique en 2022 et une stabilisation de celle-ci en 2023. En définitive, la remise du continent sur les rails de l’émergence supposera la mise en oeuvre de politiques contracycliques efficaces, tout en accélérant la transformation structurelle et en préservant le bien-être social des populations. En conclusion du papier, des recommandations sont formulées à cet effet.

RELATED CONTENT

  • March 17, 2016
    Jointly organized by OCP Policy Center and Shanghai Institutes for International Studies, the roundtable on "Current African Economic and Strategic Challenges and Opportunities; Intersecting Views from China and Morocco" was a great opportunity to gather experts from both side, to brainstorm opportunities to enhance the role of think-tanks and civil society organization in the consolidation of the Afro-Asian cooperation more efficiently and in a more comprehensive way. The seminar ...
  • February 8, 2016
    Brazil is in a good position to serve as a bridge to Africa and to reignite more cooperation between both sides of the South Atlantic. Brazil has increased its presence in Africa in recent years in terms of trade, investment, development cooperation, and political alliances with the goal to secure a greater say for the global South in the new world order that has been under construction since the of the Cold War. This has been pursued through financial support and proactive economic ...
  • Authors
    December 14, 2015
    The end of supply chain is the natural corollary of the sustained price fall of virtually all commodities observed over the past many months. If it appears premature to state exactly what is the impact of this deconsolidation in the commodities value chain, it is believed that the strategic role of physical trading is strengthening. Under such circumstances, the industrial strategies of developing countries and commodity exporters may have to evolve and, in priority, foster optimizi ...
  • Authors
    October 27, 2015
    International trade has become a pervasive feature of our lives, yet it remains controversial and resisted across the world. High and rising income inequality, which is often blamed on international trade, especially trade with China, is one reason. But the main driver of inequality is new technology, not international trade. Although trade interacts with new technology in ways that often lead to higher inequality, trade and technology also lie at the root of economic advance. So th ...
  • Authors
    Lilia Rizk
    October 19, 2015
    OCP Policy Center holds in its arsenal a wide array of different resources aimed at creating a knowledge sharing platform that constructively dissects key economic, international relations and strategic issues. To achieve this objective, research initiatives, training programs and sessions, as well as conferences and seminars are put in place, thus offering an appropriate open debate platform to stimulate new analytical approaches.  Within this range of activities, OCP Policy Cente ...
  • Authors
    April 30, 2015
    Pour une économie ouverte, l’analyse des échanges internationaux recèle une importance capitale pour analyser ses perspectives de croissance. Bien des décisions individuelles portant sur la consommation, l’épargne et l’investissement sont, en effet, liées aux termes de l’échange. L’évolution de ces derniers, définis comme le rapport entre les prix à l’exportation et ceux à l’importation, est considérée comme un indicateur du pouvoir d’achat d’un pays et constitue une variable fort ...
  • Authors
    Ezana Bocresion
    April 23, 2015
    We finished Part I - Solving the Capital Formation Issue with a question? How should institutional investors go about looking for the best partners to help them make successful investments in Africa; and fundamentally, the real question to ask is, what are the variables required for building successful investment platforms in Africa? Whenever one meets with an allocator from an institutional investor to discuss an allocation to an Africa strategy, the first question on their checkl ...
  • Authors
    Ezana Bocresion
    March 16, 2015
    Over the next couple of months, we want to explore the investing climate in Sub Saharan Africa (“SSA”) and try to understand where it is and what elements/variables are required to increase the continent’s attractiveness to institutional investors and thereby speed up the continent’s development. We will discuss the Private Equity industry in Africa and delve into the challenges faces. We will then work through how best to address them, and in particular, in the Agribusiness sector. ...
  • Authors
    February 10, 2015
    Manufacturing is declining as a share of GDP not only in advanced countries, but in developing countries as well. This new trend, a result of complex forces, should be seen on balance as a reason for development-optimism, not pessimism. In the 21st century economy, manufacturing remains important, but poor countries can attract investment, grow rapidly and diversify away from agriculture on the basis of many possible sources of comparative advantage, without artificially promoting m ...