Publications /
Policy Brief

Back
Un budget pour soutenir l'ambition mondiale de l'Europe dans les sept prochaines années
Authors
April 8, 2020

Les 20 et 21 février, les chefs d'État ou de gouvernement de l'Union européenne ont entamé la dernière phase de négociation du cadre financier pluriannuel 2021-2027 de l'UE, le budget de l'Union pour sept ans. Bien que ce Conseil européen ait peu progressé - une longue tradition à ce stade des négociations au sein de l'UE - les discussions se sont concentrées sur les réductions proposées des fonds structurels et des fonds de soutien à la politique agricole commune, et sur le solde net des fonds qui en découle pour chaque État membre. Les fonds destinés à l'action extérieure, qui devaient être considérablement revus à la hausse dans la proposition initiale de la Commission européenne, en particulier pour le Voisinage et l'Afrique subsaharienne, ont été limités à une augmentation marginale d'environ 4 %, dans la dernière proposition de la présidence du Conseil de l'UE. Il est peu probable que les montants pour l'action extérieure soient à nouveau révisés de manière significative dans le reste du processus de négociation. En l'état actuel des choses, il est légitime de douter que les propositions budgétaires discutées jusqu'à présent soient à la hauteur des ambitions de l'UE en tant qu'acteur mondial au moment où cela est le plus nécessaire. L'épidémie de coronavirus peut inciter les dirigeants européens à parvenir rapidement à un accord, mais elle risque aussi de pousser l'Europe à se centrer davantage sur elle-même et à s'intéresser moins aux affaires mondiales, et de réduire les ressources financières pour faire face aux défis internes et à la récession économique imminente.

RELATED CONTENT

  • Authors
    December 18, 2020
    Avec du suspense jusqu’à la dernière minute, comme l’Union européenne (UE) aime le faire, le 10 décembre 2020 le Conseil européen a finalement donné son accord pour le budget de l’Union 2021-2027 (1,8 milliards d’euros[1]) et du Fonds de récupération et de relance pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la Covid-19 dans les pays de l’UE. Le Fonds répartira entre les États membres 750 milliards d’euros entre 2021 et 2023 (sous le nom de « EU Next Generation »), 36 ...
  • Authors
    December 7, 2020
    The pandemic is accelerating history, in the sense that it is leading to the speeding up of some recent trends. In the case of globalization, the pandemic will not reverse it, but it will reshape it. Here we take a bird’s eye view of global trade during the pandemic, relate it to previous trends, and guess how global value chain managers and government trade policymakers are likely to react. A Bird’s Eye View of Global Trade during the Pandemic World trade took a deep dive during ...
  • Authors
    Amine Benbernou
    Dorothée Schmid
    July 9, 2020
    Middle Eastern geopolitics is currently undergoing structural changes: the regional order is in transition in the aftermath of the Arab Spring that undermined authoritarian governance, and triggered the competition for power against a backdrop of American withdrawal. This new race for regional domination challenges the traditional hierarchy of powers that is mainly based on military capacity and the interplay of foreign alliances. The economy, which had previously guaranteed the pol ...
  • April 29, 2020
    La transition politique de l’Égypte, depuis 2011, a été tout aussi turbulente que sa transition économique. Tous les efforts de l’Egypte post-Moubarak se sont articulés autour de la relance économique, la stabilisation macroéconomique et politique et du renforcement de la sécurité interne du pays. Suite à l’accord avec le Fonds monétaire international (FMI), en 2016, l’Egypte a mené plusieurs réformes économiques qui ont, pu relancer la croissance économique et donner des résultats ...
  • Authors
    April 8, 2020
    Les 20 et 21 février, les chefs d'État ou de gouvernement de l'Union européenne ont entamé la dernière phase de négociation du cadre financier pluriannuel 2021-2027 de l'UE, le budget de l'Union pour sept ans. Bien que ce Conseil européen ait peu progressé - une longue tradition à ce stade des négociations au sein de l'UE - les discussions se sont concentrées sur les réductions proposées des fonds structurels et des fonds de soutien à la politique agricole commune, et sur le solde n ...
  • Authors
    March 24, 2020
    On February 20-21, the Heads of State or Government of the European Union began the last phase of negotiation of the EU’s Multiannual Financial Framework 2021-2027, the Union’s seven-year budget. Although that European Council made little progress—a long tradition at this stage of negotiations within the EU—discussions focused on the proposed reductions in structural funds and the funds to support the Common Agricultural Policy, and the resulting net balance of funds for each of the ...
  • Authors
    Françoise Nicolas
    January 24, 2020
    Les relations économiques entre la Corée et l’Afrique ont commencé à se développer à compter de 2006, année qui a marqué un tournant avec le lancement de l’année de l’amitié avec l’Afrique et l’Initiative coréenne pour le développement de l’Afrique. Aujourd’hui, bien que les flux d’aide coréenne à destination de l’Afrique soient en constante augmentation celle-ci reste un partenaire économique de second rang pour Séoul. Ni le commerce, ni les investissements directs étrangers (IDE) ...
  • December 15, 2018
    Moderator Richard Lui, Anchor, MSNBC / NBC News Speakers Laura Albornoz, Senior Fellow at the Adrienne Arsht Latin America Center, Former Minister of Women's Affairs, Chile Geraldo Alckmin, Governor of São Paulo, Brazil Alfredo G. A. Valladão, Professor at Sciences PO Paris, Senior Fell...
  • December 15, 2018
    Moderator Richard Lui, Anchor, MSNBC / NBC News Speakers Laura Albornoz, Senior Fellow at the Adrienne Arsht Latin America Center, Former Minister of Women's Affairs, Chile Geraldo Alckmin, Governor of São Paulo, Brazil Alfredo G. A. Valladão, Professor at Sciences PO Paris, Senior Fell...
  • Authors
    September 18, 2018
    If I were to synthesize the current situation of the Brazilian economy in one sentence, I would say: “it is suffering from a combination of ‘productivity anemia’1 and ‘public sector obesity2’". On the one hand, the mediocre performance of productivity in Brazil in recent decades has limited its GDP growth potential. On the other, the gluttony for expanding public spending has become increasingly incompatible with such limits in the potential expansion of GDP, particularly since the ...