Publications /
Policy Paper

Back
Les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest : Nouvelle terre d’expansion des groupes djihadistes sahéliens ?
Authors
Mathieu Pellerin
March 2, 2022

La situation sécuritaire dans le Sahel central est à ce point dégradée que la menace djihadiste déborde désormais sur la partie nord des pays côtiers d’Afrique de l’Ouest. Les régions de l’Est et des Cascades au Burkina Faso ou celles de Sikasso et de Kayes au Mali constituent des bases arrière permettant aux groupes djihadistes – et principalement à la Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM) pour l’instant – de s’étendre au Bénin, en Côte d’Ivoire, et dans une moindre mesure au Togo, au Ghana, au Sénégal et en Guinée. Cette excroissance territoriale djihadiste va progressivement donner naissance à des foyers djihadistes de plus en plus endogènes dans ces États, composés de recrues locales et qui se nourrissent des fragilités propres aux territoires où ils se développent : tensions d’accès aux ressources, stigmatisation communautaire potentiellement exacerbée par des groupes d’autodéfense, existence de réseaux criminels prompts à se « djihadiser ». La propagation de l’idéologie djihadiste depuis le Sahel central au-delà des frontières sud constitue le moteur permettant d’exploiter et de transformer les frustrations et les injustices qui découlent de ces situations de fragilité. Comme au Sahel central où les autorités ont pris trop tardivement conscience de cette réalité. Pour les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest, où la menace reste encore contenue en intensité et limitée géographiquement, il est encore temps de prévenir une dégradation de la situation sécuritaire. Pour cela, les autorités de ces États doivent aligner des réponses civiles et militaires qui soient adaptées à la nature de la menace et qui réduisent drastiquement l’ampleur de ces fragilités.

RELATED CONTENT

  • Authors
    Laura Sanders
    Jordan Moss
    August 9, 2022
    Communities in northern Côte d’Ivoire report an ongoing pattern of questioning, ethnically- motivated arrests, and abuse, in contrast to the good relationships with local forces and police they had until two years ago*. In one case, the national army arrested a number of men, beat them, and held them for up to two months**. In response to extremist attacks, Côte d’Ivoire has increased the military presence in the north, creating a special forces’ base and sending more military per ...
  • Authors
    Laura Sanders
    May 12, 2022
    An HRW report details the massacre of at least 300 civilians in the central Malian town of Moura — the deadliest single atrocity in the country’s decade-long armed conflict. Most of the victims were from the Peuhl ethnic group. The widespread political and social exclusion of the Peuhl puts them at further risk of this type of violence and drives a cycle of grievances and fear that empowers violent extremist organizations (VEOs) and impedes peacebuilding. National governments and in ...
  • Authors
    Mathieu Pellerin
    March 2, 2022
    La situation sécuritaire dans le Sahel central est à ce point dégradée que la menace djihadiste déborde désormais sur la partie nord des pays côtiers d’Afrique de l’Ouest. Les régions de l’Est et des Cascades au Burkina Faso ou celles de Sikasso et de Kayes au Mali constituent des bases arrière permettant aux groupes djihadistes – et principalement à la Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM) pour l’instant – de s’étendre au Bénin, en Côte d’Ivoire, et dans une moindre mesure au T ...
  • Authors
    Hamza M'Jahed
    March 11, 2020
    West Africa has always played an essential role in African geopolitics. Although less thought of than north, south and east Africa, because of their envied strategic openings into both the Mediterranean Sea and Indian Ocean, West African countries are transforming themselves into a major African hub. For Britain, the completion of Brexit heralds a new era in its contemporary history. In this framework, West Africa is a crucial region for the United Kingdom’s long-term strategic goal ...
  • Authors
    Lemine Ould M. Salem
    November 12, 2018
    C’est l’opération de maintien de la paix la plus meurtrière de l’histoire. Installée en juin 2013, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a déjà perdu près de 200 personnes. L’application des dispositions de l’accord de paix signé en 2015 entre le gouvernement malien et les groupes rebelles du Nord marque un grand retard. Pendant ce temps, l’insécurité, longtemps contenue à la seule partie septentrionale du pays, se répand a ...
  • Authors
    August 31, 2018
    En avril 2018, le président Donald Trump recevait, à la Maison-Blanche, le président nigérian, Muhammadu Buhari, qui venait d’annoncer sa candidature pour briguer un second mandat à la tête du Nigéria. La visite avait une valeur de première car, en effet, c’était la première visite officielle d'un dirigeant africain depuis l'investiture de Donald Trump. Les deux hommes tenaient à la réussite d’une telle visite : --Trump voulait, d’une part, consolider les relations avec un pays qui ...
  • Authors
    Lemine Ould M. Salem
    July 5, 2018
    Cinq ans et demi après l’intervention militaire internationale conduite par la France pour chasser les jihadistes du nord du Mali, l’ancien Soudan français s’apprête à organiser une élection présidentielle censée accélérer le processus de paix issu des accords inter-maliens négociés à Alger et signés à Bamako en juin 2015. « Un scrutin décisif”, soutient en marge de l’African Peace and Security Annual Conference (APSACO), organisé les 18 et 19 juin 2018 à Rabat au Maroc par l’OCP P ...
  • Authors
    Sabine Cessou
    June 28, 2018
    Qui sont les groupes jihadistes actifs dans le Sahel, vaste région de 3 millions de kilomètres carrés ? Quels sont leurs objectifs, leurs moyens d'action et comment évoluent-ils ? Quelles sont les solutions en cours pour faire face à ces groupes ?  Les experts réunis lors du séminaire sur le Jihad au Sahel, organisé le 20 juin à Rabat par l’OCP Policy Center, ont tenté de répondre à ces questions.  Recul ou extension ?  La thèse du recul a été posée par une source française. Entre ...
  • Authors
    March 6, 2017
    The big question for Africans on safeguarding peace and security is whether the Pan-African organization, which aspires to lead the continent towards peace and prosperity and to which the continent’s predisposed human and material resource potential, is able to ensure the fulfillment of these ambitions through its own institutions? In other words, can the African Union manage African crises with independent African means? This fundamental question calls for other more intermediate ...
  • Authors
    September 15, 2016
    Les sous-régions et espaces d’intégration, anciens ou improvisés prolifèrent en Afrique. Ces structures sont communément désignées sous l’appellation : Communauté économique régionale (CER)1. A côté de l’Union africaine qui se veut l’organe d’intégration par excellence, d’autres structures sous régionales africaines font figure de phase intermédiaire pour faciliter l’intégration globale du continent. Certaines de ces sous-régions sont institutionnelles, d’autres sont de simples comm ...