Publications /
Policy Brief

Back
Le Maghreb en 2020 : quels constats pour quelle perspective ?
August 3, 2021

De toutes les régions africaines, le Maghreb est de loin la région la moins intégrée, tant sur le plan politique qu’économique. Pourtant, elle réunit les éléments nécessaires pour créer un ensemble régional ; la proximité géographique, l’interdépendance économique et sociale et l’homogénéité cognitive, plus spécifiquement les similitudes des valeurs. Cette étude traite de la dynamique maghrébine durant l’année 2020, à travers l’analyse des enjeux et de leurs conséquences sur les perspectives géopolitiques régionales.

RELATED CONTENT

  • June 28, 2022
    ستتطرق هذه الحلقة الجديدة من برنامج حديث الثلاثاء الى العلاقة الثنائية المغربية الجزائرية عبر التركيز على المناطق الحدودية بين البلدين الجارين انطلاقا من وجهة نظر تاريخية علمية. فكيف تخبرنا الحدود عن طبيعة العلاقات بين البلدين الشقيقين؟ وكيف من الممكن ان نبني انطلاقا من هنا رؤية لمستقبل...
  • Authors
    Sabine Cessou
    May 17, 2022
    Ce thème, abordé au Centre HEC de Géopolitique à Jouy-en-Josas, lors de la 12e édition des Dialogues stratégiques avec le Policy Center for the New South, une rencontre semestrielle, a permis de revenir dans le détail sur cette zone qui relie la Méditerranée à l’océan Indien, à la jointure de trois continents : l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Cette route maritime qui s’étend sur plus de 2 200 km, pour une largeur qui varie de 300 km à moins de 30 km entre Djibouti et le Yémen, représ ...
  • May 13, 2022
    Depuis 2016, le Policy Center for the New South et le Centre HEC de Géopolitique organisent chaque année deux éditions des « Dialogues Stratégiques ». Cette plateforme d’analyse et d’échange réunit des experts, des chercheurs provenant de différents think-tanks et du monde académique, d...
  • Authors
    Patricia Ahanda
    April 22, 2022
    Le second tour des élections présidentielles françaises qui se tiendra ce 24 avril 2022 opposera de nouveau Emmanuel Macron, le président sortant, et Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. Pourtant, cette nouvelle élection n’est en rien similaire à celle de 2017. Cette élection est un nouvel affrontement politique entre deux leaders aux projets totalement opposés. C’est un duel politique français marqué par des bouleversements sociaux, économiques, générationnels, poli ...
  • Authors
    Abdelmounaim Fanidi
    April 19, 2022
    Suivant une analyse réaliste des relations internationales, des ‘facteurs objectifs’ ont été longtemps mis en avant pour expliquer le blocage de l’intégration régionale au Maghreb (e.g. le conflit du Sahara). Par une approche constructiviste, cet article a pour vocation d’analyser un facteur subjectif susceptible de freiner ou favoriser l’intégration maghrébine, en l’occurrence les identités nationales. Il se focalisera sur « les discours primordialistes ». Autrement dit, les discou ...
  • April 5, 2022
    يخصص مركز السياسات من أجل الجنوب الجديد حلقة برنامجه الأسبوعي "حديث الثلاثاء" لمستقبل العلاقات المغربية الاسبانية مع العربي الجعايدي، باحث بارز بمركز السياسات من أجل الجنوب الجديد عرفت العلاقة الثنائية المغربية الإسبانية تطوّرًا ملحوظًا مع إعلان الحكومة الإسبانية مساندتها لمبادرة الحكم ...
  • Authors
    Noamane Cherkaoui
    Youssef Tobi
    October 6, 2021
    The Sahel has become more prominent in policymaking circles because of its strategic importance and the urgent nature of the dangers that have become rife in the region. Unfortunately, countries in the Maghreb have been relatively sidelined in recent years despite their potential sizable role in stabilizing the region and spurring economic development. Therefore, the focus of this brief is to analyze the Maghreb’s outlook towards the Sahel, namely from the perspective of Morocco, Al ...
  • Authors
    September 30, 2021
    Les faits ont été largement relayés par la presse : le mardi 28 septembre, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, confirmait sur le plateau de la chaine de télévision Europe 1 la décision de réduire « drastiquement » le nombre de visas accordés aux citoyens des pays du Maghreb (pour la Tunisie un 30% et pour le Maroc et l’Algérie du 50% par rapport aux chiffres de 2020, déjà très bas à cause de la pandémie). Le porte-parole a expliqué cette décision par le fait que ...