Publications /
Opinion

Back
Élections en Allemagne : un changement sans rupture
Authors
Hamza Mjahed
October 4, 2021

Le monde a toujours prêté une attention particulière aux élections en Allemagne, statut de géant économique européen de ce pays, oblige. Mais les cycles électoraux des 16 dernières années ont réservé peu de surprises, tant la domination d'Angela Merkel semblait indestructible. Maintenant, ceci a changé, car le Parti social-démocrate (SPD) a remporté les élections fédérales du 26 septembre, avec 25,7% des suffrages, contre 24,1% pour son rival, l'Union chrétienne-démocrate (CDU), ouvrant ainsi l'ère post-Merkel, avec la pire défaite d'après-guerre pour le parti conservateur. Les Sociaux-démocrates ont infligé des défaites symboliques aux Conservateurs. Le ministre de l’Economie, Peter Altmaier (CDU) a été battu dans sa circonscription, Saarlouis, par le ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas (SPD). La ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU), a été battue, à Sarrebruck, par la candidate du SPD, Josephine Ortleb, et le CDU a même perdu la circonscription que tenait Merkel depuis 1990, remportée par Anna Kassautzki, 27 ans, du SPD.

Les partis extrêmes ont également vu leur score baisser[1]. L’extrême gauche, Die Linke, n’a collecté que 4,9 % des voix, contre 8,9 % en 2017. Le parti d’extrême droite, Alternative für Deutschland (AfD), a récolté 10,3 % des suffrages, en chute comparé au score de 12,6 %, en 2017, tout en s’affirmant comme la force régionale en Allemagne de l'Est au détriment du CDU[2].

Mais, les résultats des élections n'excluent pas la fin du règne des Conservateurs. Vient maintenant la phase difficile. Le SPD et la CDU sont engagés dans un bras de fer pour former une coalition. Il s'agira, cependant, d'une coalition tripartite et non bipartite. Une première au niveau fédéral. Tout dépend désormais des faiseurs de rois, le parti vert (Bündnis 90/Die Grünen ou Greens) et du parti démocrate- libéral (Freie Demokratische Partei ou FDP).

Un dilemme de coalition

La scène est maintenant prête pour des négociations compliquées, où les partis politiques devront tout d’abord trouver un consensus dans leurs propres rangs afin de trouver un terrain d’entente concernant la composition et le programme de la coalition. En tant que vainqueurs des élections, les Sociaux-démocrates ont l’avantage de former une coalition sociale-écologique-libérale avec les Verts et les Libéraux. Cette coalition aura sans doute la plus grande majorité au parlement. Cependant, les Sociaux-démocrates et les Verts sont très éloignés des Libéraux sur des questions essentielles, notamment l'augmentation des impôts et le recours à la dette, que les deux partis du centre-gauche jugent nécessaires pour financer les politiques publiques de lutte contre le changement climatique et les programmes sociaux[3]. Des mesures auxquelles les Libéraux sont absolument opposés. Par conséquent, les questions budgétaires feront partie intégrante des négociations, mais aussi comment seront répartis les postes ministériels, particulièrement les portefeuilles des Finances et des Affaires étrangères.

Les Libéraux peuvent ainsi rejoindre une coalition avec la CDU, puisqu’ils partagent des positions similaires sur les politiques économiques. Cela donne l'espoir aux Conservateurs de former une coalition à laquelle les Verts pourraient être persuadés de se joindre. Ces derniers ont mené une campagne centriste, pragmatique afin de participer au gouvernement et de persuader les Allemands lors des prochaines élections fédérales, qu'ils sont capables de diriger le pays.

Finalement, les partis dominants de cette élection (SPD, CDU, Greens et FDP) ont montré peu de différences idéologiques, ce qui prédit que seuls des changements politiques mineurs et non radicaux seront mis en œuvre.

À quoi s'attendre en termes de politiques ?

Que le prochain Chancelier soit du SPD ou de la CDU, il ne faut pas s'attendre à ce qu'il exerce un rôle influent dans les politiques du pays. Dans le système politique allemand, les décisions du Chancelier sont prises dans le cadre d’un consensus avec les groupes des partis de la coalition, qui, à leur tour, sont influencés par leurs propres partis ainsi que par la pression des groupes externes, comme les ONG, les associations, les entreprises… etc Comme l’Allemagne semble se diriger vers une coalition tripartite, l’influence du Chancelier sera encore plus diluée.

Néanmoins, cela ne nous empêchera pas d’avancer quelques premières réflexions sur les changements politiques concrets que le futur gouvernement allemand pourrait adopter.

  • Politique étrangère et défense : Ce thème a été relégué au second plan durant la campagne électorale. Mais les élections ont eu lieu après le retrait de l’OTAN d’Afghanistan et de l’affaire AUKUS. Deux évènements qui ont amené les Européens à s'interroger sur l'étendue de leur vulnérabilité. Une nouvelle poussée française pour l'autonomie stratégique conduira certainement l’Allemagne à sortir de sa zone de confort et à soutenir, du moins publiquement, des initiatives pour une Union européenne de sécurité et de défense. Les Sociaux-démocrates plaident pour une armée européenne et sont d'accord avec les Conservateurs pour que l'Europe devienne une union dotée d’instruments hard power pour assurer sa propre défense. L'OTAN restant bien entendu le socle de leur défense. Les Verts, eux, ne sont pas aussi enthousiastes sur ce sujet et rejettent l'augmentation des dépenses de défense, rendant ainsi la question de la défense européenne compliquée à traiter en Allemagne. Mais les partis dominants s'accordent sur la nécessité d’adopter la majorité qualifiée pour les décisions de politique étrangère au Conseil européen.

 

  • Élargissement de l'UE : Le prochain gouvernement encouragera la réouverture du dossier de l'élargissement de l'Union européenne aux Balkans occidentaux et cherchera à accélérer l'adhésion des États candidats que sont l'Albanie, la Serbie, la Macédoine du Nord et le Monténégro. Mais cela dépendra, en grande partie, de la volonté de la France d'inclure ces pays dans le bloc, puisqu’en octobre 2019, le président français, Emmanuel Macron, a bloqué l'ouverture des négociations avec la Macédoine du Nord et l'Albanie pour une éventuelle adhésion à l'UE. La France étant entièrement concentrée sur sa présidence de l'UE ainsi que l’élection présidentielle en 2022, l'élargissement de l'UE aux Balkans occidentaux n’aura pas lieu de sitôt.

 

  • Changement climatique : L'un des enjeux les plus pressants pour le prochain gouvernement est la transition verte. L'Allemagne s'est toujours affichée en tant que leader mondial du climat, mais ses politiques ont été perçues trop faibles par une grande partie des citoyens allemands ainsi que la Cour constitutionnelle fédérale allemande, qui a jugé, en mars 2021, que les mesures de protection climatique du gouvernement étaient insuffisantes. Cela va certainement changer avec les Verts dans le prochain gouvernement, qui proposeront des mesures concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et décarboniser l'économie ce qui, à son tour, rendra l'ambitieux Green Deal de l'UE plus cohérent.

 

  • Politique économique : Les questions financières et économiques connaîtront certains changements, dans le souci de dépasser l'orthodoxie budgétaire qui était si importante pour les Conservateurs. En tant que ministre des Finances, le candidat des Sociaux-démocrates, Olaf Scholz, a supervisé le plan de relance de l'UE après la pandémie de la Covid-19 et a appelé les États membres à se diriger vers une union fiscale. Mais une coalition avec le FDP signifie inévitablement que l’Allemagne restera un État ‘’frugal’’.

 

  • Numérisation : Cela peut sembler un paradoxe, mais la première économie européenne a un sérieux déficit dans la sphère numérique. Le prochain gouvernement adoptera une série de mesures pour la numérisation (digitalisierung) de l'administration publique et encouragera l'innovation numérique des entreprises privées afin de garder intact l'avantage de son économie en Europe. Dans leurs campagnes électorales respectives, les Verts et les Libéraux ont beaucoup insisté sur cet enjeu et les deux partis semblent déterminés à orchestrer les politiques de Berlin dans le numérique.

 

Les élections fédérales allemandes du 26 septembre sont historiques. L'ère Merkel sera franchie après une élection qui a donné un parlement particulièrement fragmenté. Les pourparlers de coalition devraient prendre quelques semaines, voire des mois, mais il ne faut pas s'attendre à un changement radical dans les politiques du pays. La Bundesrepublik n’apprécie pas les transformations brusques. Mais l'avenir de cette nouvelle Allemagne dépendra largement de sa capacité à gérer les défis des transitions technologiques et climatiques et, surtout, de positionner l’UE comme puissance dans un contexte de bascule stratégique à l’échelle mondiale.

 

Les opinions exprimées dans ce texte n’engagent que leur auteur.

 


[1] So hat Deutschland gewählt – aktuelle Ergebnisse. Bundestagswahl 2021. Spiegel.

[2] Schultheis, E. Germany’s far-right AfD loses nationally, but wins in the East. September 28, 2021. Politico

[3] Infographie. 1/  Politique intérieure de l'Allemagne. Institut français de relations internationales. Disponible sur le lien : https://www.ifri.org/fr/espace-media/dossiers-dactualite/dossier-dactualite-elections-allemandes-2021

RELATED CONTENT

  • Authors
    Pascal Chaigneau
    Alain Oudot de Dainville
    Rodolphe Monnet
    Florent Parmentier
    Olivier Tramond
    June 16, 2022
    Les Dialogues stratégiques, une collaboration entre le HEC Center for Geopolitics et le Policy Center for the New South représentent une plateforme d’analyse et d’échange biannuelle réunissant des experts, des praticiens, des décideurs politiques ainsi que le monde universitaire et les médias au service d’une réflexion critique et approfondie sur les tendances politiques mondiales et les grandes questions d’importance commune pour l’Europe et l’Afrique. Cette publication est ...
  • Authors
    May 13, 2022
    The goal of throttling oligarchs Once again, the private jet of the world’s most famous oligarch, Roman Abramovich, was spotted in the Emirates, which more than ever seems attractive to wealthy Russians, who are less welcome, or not at all, in London anymore, the capital, which once was known as Londongrad, when its mayor was Boris Johnson, now the Prime minister. He is attempting to revive his fading political fortunes by acting like a pocket-size war leader a la Winston Churchill ...
  • Authors
    April 26, 2022
    Which nation is next on Putin’s list, the Baltic states, Poland? “An oligarch is one of the select few people, who rule or influence leaders in an oligarchy- a government in which power is held by a select few individuals or a small class of powerful people” (www.dictionary.com) Now we know. The oligarchs of Moscow and St Petersburg, Vladivostok or Sevastopol, are forced to dig into their reserves, hidden cash, tons of Euro, dollar, pound wherever possible to camouflage their mone ...
  • Authors
    Patricia Ahanda
    April 22, 2022
    Le second tour des élections présidentielles françaises qui se tiendra ce 24 avril 2022 opposera de nouveau Emmanuel Macron, le président sortant, et Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. Pourtant, cette nouvelle élection n’est en rien similaire à celle de 2017. Cette élection est un nouvel affrontement politique entre deux leaders aux projets totalement opposés. C’est un duel politique français marqué par des bouleversements sociaux, économiques, générationnels, pol ...
  • Authors
    April 15, 2022
    The shadows of Africa's colonial history loom over the French presidential elections. Emmanuel Macron came to office claiming to be “neither of left nor right,” and hoping to fundamentally transform France’s approach to Africa, and to heal the wounds of colonialism. Given the Russian-Ukraine War, the failure of Operation Barkhane, the rise of the French right, and the general African fatigue with Françafrique, it is not clear if an overhaul of France's African policy is possible. ...
  • April 5, 2022
    يخصص مركز السياسات من أجل الجنوب الجديد حلقة برنامجه الأسبوعي "حديث الثلاثاء" لمستقبل العلاقات المغربية الاسبانية مع العربي الجعايدي، باحث بارز بمركز السياسات من أجل الجنوب الجديد عرفت العلاقة الثنائية المغربية الإسبانية تطوّرًا ملحوظًا مع إعلان الحكومة الإسبانية مساندتها لمبادرة الحكم ...
  • Authors
    March 22, 2022
    African states are in a vulnerable position. The invasion of Ukraine could affect food security and trigger a spike in oil prices, inflicting economic duress on African households. The Black Sea region is home to vast fertile farmlands, and war in the “breadbasket of the world” could threaten wheat and fertilizer supplies. Increased economic hardship and social discontent do not bode well for democratic governance in Africa, especially in light of the recent spate of military coups. ...
  • Authors
    Hamza Mjahed
    March 16, 2022
    The 2021 German federal election brought about a historic reshuffle of the political parties’ hierarchy in Europe’s biggest economy. The Social Democratic Party are back in control of the Chancellery for the first time since 2005, as part of a three-party coalition at the federal level with the Greens and the Liberals, a first in Germany’s post-war history. Now, the federal government has turned its gaze towards its founding mission: more progress. The first 100 days of the three-pa ...
  • From

    15
    5:30 pm March 2022
    تشكّل الأزمة الروسية الاوكرانية تحديا جيوسياياً غير مسبوق في القارّة الأوروبيّة منذ الحرب العالمية الثانية. فقد تسبّبت في أكبر نزوح في أوروبا منذ 1945، حيث بلغ عدد النازحين الأوكرانيين الذين هربوا من بلادهم مليوني ونصف نسمة. موازاتاً مع ذلك، عادت الى الواجهة مواضيع كثيرة، نذكر منها امكانية الاصطدام المسلّح بين روسيا وحلف شمال الاطلسي، والحرب النووية. الّا أن انعكاسات الحرب لا تقتصر على اوروبا والغرب، بل تأثّر سلباً على الاقتصاد الدولي ودول الجنوب، وتهدّد الامن الغذائي في دول كثيرة، خاصة في المنطقة العربية وفي افريقيا ولفهم هذه الازمة بمختلف أبعادها ووضعها في سياقاتها النظرية والتاريخية والأمنية ومناقشة تأثيراتها الحاليّة أو المتوقَّعة في المدى القريب، ينظّم مركز السياسات من أجل الجنوب الجديد حلقة خاصّة من برنامج حديث الثلاثاء ستركّز على الأحداث الجارية في اوكرانيا وستطرح فرضي ...