Publications /
Policy Brief

Back
L'économie afghane au bord du chaos
November 8, 2021

 L'arrivée des Talibans dans Kaboul, le 16 août 2021, et l'effondrement du régime afghan au profit des islamistes qui l'accompagne, vont provoquer une véritable onde de choc mondiale, faisant oublier, pour un temps, la situation économique du pays durant la présence américaine. Ce Papier est consacré à cette situation et aux conséquences, pour l'économie afghane, de la prise de pouvoir des Talibans.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la présence américaine n'a guère été profitable à l'économie du pays, avec des résultats en trompe l'oeil imputables à des dons ou à des soutiens financiers, essentiellement portés par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) et ou émanant du monde occidental. Par contre, de façon surprenante, pendant 20 ans de présence américaine, rien n'a été fait pour valoriser le riche sous-sol afghan.
L'arrivée des Talibans prive le pays de ces dons et aides occidentales qui avaient permis à son économie de faire illusion. Parmi les pays ouverts à la discussion avec le pouvoir islamique en place, la Chine et la Russie mettent en avant les questions sécuritaires. Pourtant, la priorité absolue est économique, dans un pays incapable aujourd'hui de payer ses fonctionnaires. Valoriser le sous-sol est, bien sûr, la seule issue qui permettrait au pays de sortir de sa dépendance et de mettre fin à « l'économie de la perfusion » qui a été la sienne. La Chine, qui a déjà fait ses offres de services aux Talibans avant leur retour à Kaboul, nous semble être, de loin, le pays le mieux placé pour tirer profit de cette situation.

RELATED CONTENT

  • June 14, 2022
    يخصص مركز السياسات من أجل الجنوب الجديد حلقة برنامجه الأسبوعي "حديث الثلاثاء" للمشاركة الاقتصادية للنساء في الشرق الأوسط وشمال إفريقيا: التحديات والفرص مع السيد ة حياة الشوبكي، باحثة ومنسقة المشاريع في قسم العدالة الاجتماعية في معهد غرب اسيا وشمال افريقيا تسهم مشاركة النساء في الأنشطة ...
  • Authors
    Sabine Cessou
    May 17, 2022
    Ce thème, abordé au Centre HEC de Géopolitique à Jouy-en-Josas, lors de la 12e édition des Dialogues stratégiques avec le Policy Center for the New South, une rencontre semestrielle, a permis de revenir dans le détail sur cette zone qui relie la Méditerranée à l’océan Indien, à la jointure de trois continents : l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Cette route maritime qui s’étend sur plus de 2 200 km, pour une largeur qui varie de 300 km à moins de 30 km entre Djibouti et le Yémen, représ ...
  • May 13, 2022
    Depuis 2016, le Policy Center for the New South et le Centre HEC de Géopolitique organisent chaque année deux éditions des « Dialogues Stratégiques ». Cette plateforme d’analyse et d’échange réunit des experts, des chercheurs provenant de différents think-tanks et du monde académique, d...
  • Authors
    January 12, 2022
    Feeble eyesight may hinder you from finding Puntland on a map, the unrecognized Federal member state in Somalia, Khaatumo State, Jubaland, or Somaliland, concerning the planet’s size just large enough to be covered by the shadow of a palm tree. Arab entities surrounded by sun and sand and the Gulf of Aden, Somaliland is surviving as a self-declared nation, located on the southern coast of the Gulf of Aden bordered by Djibouti to the northwest, Ethiopia to the south and west, Somalia ...
  • November 30, 2021
    Pourquoi ce thème ? Pourquoi, alors que nous traversons une pandémie sans précédent, l'auteur a-t-il décidé de comprendre les liens entre la Chine, l'espace arabo-africain et les nouvelles routes de la soie ? À cause du Covid-19, le monde se trouve à un tournant historique et stratégique du processus de mondialisation. Selon ses observations (comme homme politique), cette pandémie est bien plus qu'une crise sanitaire, c'est une crise globale qui a des impacts sociaux, économiques, ...
  • November 16, 2021
    This edition of the World Bank MENA Economic Update estimates that the Middle East and North Africa (MENA) region’s economies, which contracted by 3.8% in 2020, will grow by 2.8% in 2021. Overall, the output cost of COVID-19 so far in MENA is almost $200 billion, a number estimated by c...
  • Authors
    Alessandro Minuto-Rizzo
    Alessandro Politi
    Claire Spencer
    Abdulaziz Sager
    Mahboub E. Hashem
    Matt Herbert
    Umberto Profazio
    Eman Ragab
    Brahim Oumansour
    Ashraf Mohamed Keshk
    Jean-Loup Samaan
    Ahmad Masa’deh
    Giovanni Romani
    November 11, 2021
    Since its very beginning in 2011, the Middle East and Deep Maghreb have been a fundamental priority for the Foundation. As this year marks the 10th anniversary of the Arab uprisings, our Dossier wants to provide a meaningful understanding of the future dynamics of an area that, despite several positive attempts, is still affected by major instability. Gathering the perspectives of a pool of distinguished regional and international analysts, this publication dives into the socio-econ ...
  • November 8, 2021
    The Taliban takeover of Kabul on August 16, 2021, and the ensuing Afghan regime collapse in face of the Islamists, sent a global shockwave that for a time obscured the country's economic woes during US occupation. This paper examines the situation and implications for the Afghan economy of Taliban rule. U.S. presence was to put it mildly, barely beneficial to the Afghan economy, whose misleading results stem primarily from International Monetary Fund (IMF), World Bank (WB) and weste ...
  • November 8, 2021
     L'arrivée des Talibans dans Kaboul, le 16 août 2021, et l'effondrement du régime afghan au profit des islamistes qui l'accompagne, vont provoquer une véritable onde de choc mondiale, faisant oublier, pour un temps, la situation économique du pays durant la présence américaine. Ce Papier est consacré à cette situation et aux conséquences, pour l'économie afghane, de la prise de pouvoir des Talibans. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la présence américaine n'a guère été profit ...