Publications /
Opinion

Back
Le plaidoyer de l’Afrique pour le gaz naturel
Authors
November 2, 2021

Quelques jours avant le début de la COP 26 à Glasgow, en Ecosse, la Commission africaine de l’énergie (AFREC) (a) a voulu souligner que le gaz naturel pouvait jouer un rôle important dans le paysage énergétique africain. Le 25 octobre, l’AFREC a publié un communiqué de presse pour mettre en valeur une ‘’note d’orientation politique sur l’énergie’’ qui avait été achevée en juillet 2021.

Le changement climatique est largement causé par la production et la consommation massive des énergies fossiles, le pétrole, le charbon et le gaz naturel par ordre décroissant dans la consommation mondiale d’énergie. Dans le débat sur cette question clé, certains entendent donc réduire le plus fortement et le plus rapidement possible la part des combustibles fossiles, dont le gaz naturel, dans le bilan énergétique mondial. D’autres estiment que le gaz naturel est nécessaire dans la transition énergétique, car il génère moins d’émissions de CO2 que le pétrole et nettement moins que le charbon alors que le monde ne pourra pas se passer rapidement des énergies fossiles. Dans cette perspective, il vaut mieux favoriser le gaz, notamment pour le substituer au charbon dans la production d’électricité.

Gaz naturel et bien-être à long terme

L’AFREC a clairement pris position pour la seconde option dans ce débat très actuel. Commissaire aux Infrastructures et à l’Energie à la Commission de l’Union Africaine (UA), Amani Abou-Zeid a souligné que l’Afrique avait des ressources abondantes d’énergie, dont le gaz naturel, et que ces ressources pouvaient ‘’transformer les vies et les opportunités économiques du continent’’. Ces ressources peuvent être une source de prospérité, renforcer les liens entre pays africains par le biais du commerce, faire progresser le développement social et permettre à l’Afrique de moins dépendre du charbon de bois et du bois de chauffage, ce qui pourrait avoir des conséquences sanitaires favorables, en particulier pour les femmes et les enfants. Des ressources telles que le gaz naturel peuvent être utilisées pour ‘’promouvoir le bien-être à long terme dans le cadre de la transition énergétique’’, a ajouté Mme Abou-Zeid.

Le directeur exécutif de l’AFREC, Rashid Ali Abdallah, estime que le gaz naturel pourrait contribuer à améliorer de façon importante l’approvisionnement de l’Afrique en électricité. Mais certaines conditions doivent être remplies pour cela, dont le développement des infrastructures de transport, la création de marchés plus performants, l’intégration des niveaux nationaux, régionaux et continental pour la valorisation du gaz et l’accroissement de la connectivité gazière.

Plus de pays africains doivent pouvoir profiter des avantages du gaz naturel

Selon l’AFREC, les pays africains qui utilisent le gaz comme source de production d’énergie ont vu leur approvisionnement en électricité augmenter trois fois plus rapidement, au cours des dix dernières années, que ceux qui n’ont pas eu recours à ce combustible. Il est donc important pour l’AFREC de chercher à faire bénéficier un plus grand nombre de pays du continent du gaz naturel. La Commission appelle à juste titre les Etats africains à coopérer davantage pour construire les infrastructures requises en vue de développer les réseaux gaziers et les interconnexions électriques. Cela permettrait d’accroître l’accès des populations africaines à l’énergie tout en réduisant la dépendance du continent envers le pétrole et le charbon, donc en réduisant les émissions de CO2.

L’AFREC appelle les pays africains à trouver un équilibre entre la volonté de vendre du gaz naturel à l’étranger pour accroître leurs recettes d’exportation et l’avantage que représente l’utilisation interne du gaz pour ‘’booster’’ leurs économies. Elle demande également à ces pays de veiller à minimiser le gaspillage du gaz, tant au niveau de la production que de l’utilisation, ce qui inclut, bien sûr, le torchage du gaz associé au pétrole, un gaspillage économique et une source de pollution locale et globale.

Il y a, donc, des conditions à remplir pour augmenter de façon très significative la contribution du gaz naturel à la satisfaction des besoins énergétiques de l’Afrique. Mais les Etats du continent ont bien l’intention de bénéficier des avantages du gaz. Juste avant la COP26, qui a débuté le 31 octobre, leur message était très clair.

 Les opinions exprimées dans ce texte n’engagent que leur auteur.

(a)Basée à Alger, l’AFREC a été créée suite à une décision de l’OUA (aujourd’hui Union Africaine) en 2001. Elle regroupe tous les membres de l’Union Africaine, dont elle est une agence spécialisée.

RELATED CONTENT

  • Authors
    January 6, 2023
    Le marché de l’hydrogène vert1 est appelé à connaitre de grands bouleversements dans les années à venir avec l’émergence de nouveaux acteurs de la transition énergétique. Néanmoins, ce marché est encore tributaire du développement de la demande, de la baisse des coûts de production, de transport et de stockage, du développement d’une chaîne logistique très compétitive et de la mise en place de cadre juridique et règlementaire approprié. Malgré les différents de ...
  • Authors
    Saloi El Yamani
    Sabrine Emran
    November 25, 2022
    In a global context shaped by a three-dimensional crisis: the Covid-19 crisis, the climate change crisis, and the Russia-Ukraine war, the issues of connectivity, value chains, and the green transition are at the heart of the current policy debates all over the globe. In this regard, the Policy Center for the New South has organized, jointly with the Istituto Affari Internazionali (IAI), a conference on November 2nd, 2022, under the theme “Connectivity, Value Chains, and the Green Tr ...
  • November 4, 2022
    La COP27 se déroulera du 7 au 18 novembre 2022 à Charm el-Cheikh, en Égypte, afin d’évaluer l’impact des mesures prises par les parties et les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de la Convention-cadre, à savoir stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse induite par l’homme du système climatique. Alors que la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère est plus forte que jamais, la ...
  • Authors
    Sous la direction de Larabi Jaïdi
    September 29, 2022
    La succession des chocs pandémique, climatique et géopolitique a éprouvé les économies africaines. Les liens commerciaux et financiers avec le monde ne sont plus seulement considérés comme des moteurs de performance, mais aussi comme des sources potentielles de vulnérabilité. La défiance à l’égard de la mondialisation s’est accrue. Parce qu’elle est venue souligner la dépendance du continent, le dérèglement de ses rapports à la nature et sa vulnérabilité face aux tensions géopolitiq ...
  • Authors
    Hugo Le Picard
    September 26, 2022
    Après plusieurs décennies de réformes, la situation des secteurs électriques centralisés a peu évolué. Le secteur de l’électricité subsaharien reste peu développé et les secteurs électriques font face à d’importantes difficultés financières qui ont été encore accrues par les conséquences de la pandémie puis de la guerre en Ukraine. Les pertes d’exploitation de l’ensemble des secteurs électriques africains auraient dépassé les 150 milliards de dollars en 2020. F ...
  • Authors
    Hamza Mjahed
    August 17, 2022
    In May 2021, the International Energy Agency’s (IEA) report Net Zero by 2050 stated that there is no need for new investments in oil and gas fields in their net zero pathway[1]. The message was clear: place your next investments in clean energy sources and energy efficiency. However, the IEA’s Africa Energy Outlook 2022 stated that Africa’s industrialisation relies in expanding the use of natural gas[2]. Even the IEA executive director Fatih Birol said, “if we make a list of the top ...
  • Authors
    May 18, 2022
    Pursuing efforts to decarbonize economies and increase energy systems’ resilience is crucial to stay within global warming limits and fight the consequences of climate change, which are becoming increasingly acute. The transition to a net-zero economy will be commodityintensive and require significant quantities of critical minerals, defined as metals and nonmetals essential to high-tech sectors. As the shift to cleaner technologies progresses, supply of critical minerals for the en ...
  • March 18, 2022
    تم تقديم إطلاق مبادرة جماعية لتطوير شراكات جديدة من أجل انتقال عادل للطاقة في إفريقيا خلال القمة بين الاتحاد الأوروبي والاتحاد الإفريقي. فما هي المبادرات المبرمجة بين الاتحاد الأوروبي و إ ...
  • Authors
    Hamza Mjahed
    March 16, 2022
    The 2021 German federal election brought about a historic reshuffle of the political parties’ hierarchy in Europe’s biggest economy. The Social Democratic Party are back in control of the Chancellery for the first time since 2005, as part of a three-party coalition at the federal level with the Greens and the Liberals, a first in Germany’s post-war history. Now, the federal government has turned its gaze towards its founding mission: more progress. The first 100 days of the three-pa ...