Publications /
Book / Report

Back
La politique du commerce extérieur : performances et dysfonctionnements institutionnels
Authors
September 26, 2022

Le Maroc a entamé la libéralisation de son commerce extérieur dès le début des années 80 du XXième siècle. Les négociations commerciales des Accords de libre-échange et les engagements contractés auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont constitué des moments forts dans le processus d’introduction de réformes plus substantielles au régime du commerce extérieur (engagements sur des horizons de démantèlement, établissement des listes, réforme des barrières tarifaires et non tarifaires...).

Dans ce processus de basculement d’un régime commercial protégé à un régime ouvert, le Maroc aspirait à établir un cadre modernisé de relations commerciales avec ses partenaires bilatéraux et épouser les principes d’un multilatéralisme équitable. Mais cette vision fondatrice a tracé son chemin par des touches successives, sans disposer d’un cadre concerté, qui définirait ses séquences temporelles, ses phases d’accélération ou temporisation, ses moments d’évaluation itérative, ses nœuds d’articulation avec les réformes interdépendantes de la politique macro-économique et des politiques sectorielles.

Cette étude se fonde sur l’hypothèse que les difficultés de redressement du déficit de la balance commerciale du Maroc sont en partie liées aux dysfonctionnements du cadre institutionnel de sa politique du commerce extérieur. Les changements introduits dans le processus de formulation de la politique commerciale ont été affectés par l'instabilité institutionnelle de l’autorité gouvernementale en charge de ce secteur. Une situation qui questionne l ‘existence même d’une stratégie à moyen terme claire et parfaitement appropriée par les acteurs impliqués dans le commerce extérieur (directions, organismes sous tutelle du ministère, autres acteurs gouvernementaux et représentants des organisations professionnelles).

Il est donc important de s’interroger sur le cadre institutionnel de la politique du commerce extérieur, sa capacité à faire converger les objectifs des différentes parties prenantes, à assurer une régulation adéquate du jeu des acteurs, à produire des règles et des normes claires et efficaces susceptibles de minimiser les tensions politiques et le gaspillage des ressources.

L’étude est structurée en deux parties. La première présente un diagnostic critique sur le cadre institutionnel, les orientations stratégiques, la production des normes de régulation du secteur, la consistance de l’opérationnalisation des décisions. Elle examine les modalités d’implication des parties prenantes (les autres secteurs, la diplomatie économique et le monde de l’entreprise) dans la dynamique des réformes du commerce extérieur.

La deuxième partie se focalise sur les leviers d’action qui seraient susceptibles d’être mobilisés pour redresser les dysfonctionnements actuels de la politique du commerce extérieur. Elle met aussi l’accent sur les volets stratégique, institutionnel et réglementaire qui pourraient impulser un nouvel élan aux échanges internationaux du Maroc.

RELATED CONTENT

  • Authors
    September 26, 2022
    Le Maroc a entamé la libéralisation de son commerce extérieur dès le début des années 80 du XXième siècle. Les négociations commerciales des Accords de libre-échange et les engagements contractés auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont constitué des moments forts dans le processus d’introduction de réformes plus substantielles au régime du commerce extérieur (engagements sur des horizons de démantèlement, établissement des listes, réforme des barr ...
  • September 23, 2022
    Relations between Rabat and Seoul have been in a state of considerable flux in every aspect since the establishment of diplomatic relations between the two countries in July 1962. The Korean embassy in Rabat is Seoul's first permanent diplomatic representation on the African continent. ...
  • September 23, 2022
    A l’occasion de l’anniversaire des 60 ans des relations diplomatiques et économiques entre la République de Corée et le Royaume du Maroc, une rencontre est organisée par le Policy Center for the New South en collaboration avec le Korean Institute for International Economic Policy (KIEP)...
  • February 28, 2022
    The Russian-Ukrainian war will have major economic and political repercussions. In this note, we focus on the war’s economic short and long term implications on the African economy. This conflict comes at very arduous context, where Africa is still struggling to set its economy on the recovery path, amid global inflationary pressures and highly uncertain context. While natural resources countries, especially energy exporters, are sensing opportunities from the crisis, other countrie ...
  • February 28, 2022
    La guerre russo-ukrainienne aura des répercussions économiques et politiques dans les années à venir. Dans cette note, nous nous intéressons aux implications économiques de la guerre sur l’économie africaine à court et à long terme. Le conflit survient alors que l’Afrique s’efforce de mettre son économie sur la voie de la reprise, dans un contexte de pressions inflationnistes mondiales et de volatilité des marchés financiers et des matières premières. Alors que les exportateurs d’én ...
  • Authors
    Attioui Abdelali
    Billaudot Bernard
    Chafiq Adnane
    December 30, 2020
    Le présent rapport a pour objet d’analyser les implications sur la croissance et le développement du Maroc de son insertion dans l’économie mondiale. Cette analyse est menée en comparant la dynamique économique observée après 1998 à celle qui l’a été avant. En effet, la période 1998-2018 est celle au cours de laquelle se sont manifestés les effets du choix acté et assumé politiquement de l’ouverture (ou du libre-échange, si on préfère). Pour avant, nous nous en tenons à la période 1 ...
  • September 2, 2020
    The year 2020 is one of the most difficult years for the global automotive industry. The pandemic first appeared in a region of China known for its developed automotive sector. Initially, it was the South Asian manufacturers who first felt the impact of the shutdown in China before the pandemic shifted to Europe and the United States and before the disruption of value chains took on a global dimension. In Morocco, the sector has not remained immune to this turbulent context and its ...
  • Authors
    April 30, 2020
    La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est souvent présentée comme étant le système d’intégration régionale le plus dynamique du continent africain. Les Conférences des chefs d’Etat et de Gouvernement y sont régulières, les citoyens de la Communauté disposent d’un passeport commun et les discussions sur une monnaie unique sont à l’ordre du jour. Néanmoins, le modèle de la CEDEAO souffre de deux paradoxes majeurs. Les paradoxes africains Le premier pa ...
  • April 24, 2020
    This paper aims at evaluating the virtual water content in trade in an intra-country perspective and discussing potential tradeoffs between the use of natural resources and value added creation. We develop a trade-based index that reveals the relative water use intensities associated with specific interregional and international trade flows. The index is calculated considering the measures of water and value added embedded in trade flows associated with each regional origin-destinat ...
  • April 6, 2020
    Depuis l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange (ALE) entre le Maroc et l'Union européenne (UE), il y a près de deux décennies, les performances des exportations marocaines vers les marchés de l'UE ont été plutôt décevantes, tandis que le déficit commercial du Maroc avec l'UE a augmenté de manière significative. Cela a conduit de nombreux observateurs à percevoir l'accord d'un oeil critique. Cependant, les balances commerciales bilatérales ne sont pas toujours suffisantes po ...