Publications /
Opinion

Back
Géopolitique maritime du Maroc: défis sécuritaires et projection sous régionale
May 22, 2015

Le Maroc dispose d’un espace maritime stratégique grâce auquel il peut renforcer ses attributs de puissance. Cet atout géopolitique et économique doit être porté par une véritable ambition nationale maritime. Quels sont les défis sécuritaires à surmonter et quelles sont les opportunités qui s’offrent aux Maroc sur le plan géopolitique? Autant de questions qui interpellent pouvoirs publics et think thanks nationaux.

A ce titre, OCP Policy Center organise un Colloque sur la façade atlantique de l’Afrique,  ce lundi 25 mai 2015. Cet événement réunira  experts, chercheurs universitaires et doctorants pour débattre de la pertinence de cet espace géopolitique en construction.

 
La sécurité maritime nationale 

L’espace maritime marocain est d’abord une source indispensable pour l’économie nationale. Outre le fait que 95% du commerce extérieur se fait par voie maritime, le potentiel halieutique, estimé  à près de 1,5 million de tonnes par an, fait du Maroc un des plus grands producteurs de poisson dans le monde. La prospection pétrolière off-shore représente un secteur en émergence à fort potentiel de développement mais également de risque diplomatique. Ensuite, la sécurité énergétique du Maroc dépend largement des activités des services maritimes. 
Des dispositifs et mécanismes nationaux assurent certes la mission de surveillance et de protection, mais le défi réside dans la localisation, l’identification et la hiérarchisation de nombreux facteurs de menaces et de risques. Il est  certainement possible d’imaginer une typologie spécifique à l’espace maritime marocain :     
 - Conflits de délimitation maritime avec le voisinage, dont le risque est accentué après l’extension du plateau continental au-delà de 200 milles sur la côte atlantique. Le Maroc devrait accorder une attention soutenue aux demandes d’extension présentées respectivement par l’Espagne dans la région des Îles Canaries, le Portugal (incluant les îles Madères et Zaros) et la Mauritanie. Ces demandes pourraient créer une zone considérable où les revendications du plateau continental étendu se chevauchent et posent un problème de délimitation maritime ; 

- Conséquences diplomatico-stratégiques imprévisibles de la découverte éventuelle du pétrole off-shore ; 

- Les risques sécuritaires encourus porteraient sur les cibles mobiles, les zones fixes  ainsi que sur la logistique.
- Le risque de pollution marine accidentelle ou volontaire.
 
La protection de l’espace maritime nécessite une veille stratégique basée sur la  collecte, le partage et l’analyse des renseignements maritimes d’ordre géoéconomique et militaire. L’enjeu est d’exploiter les informations afin d’être en mesure de réagir par anticipation à une menace avérée.

La projection maritime dans la façade atlantique de l’Afrique

La projection maritime du Maroc en Méditerranée est confirmée, grâce à son engagement dans les instruments de coopération sécuritaire (dialogue méditerranéen de l’Otan, 5+5, volet sécuritaire de l’Euromed) et à sa participation au côté de l’Otan à l’opération maritime active endeavour
La façade atlantique, de son côté, offre des opportunités stratégiques en termes de positionnement diplomatique. Le Maroc a tout intérêt à se projeter comme puissance  structurante, un centre d’impulsion politique  autour d’une communauté d’intérêt maritime à voies multiples : 
- Partenariat économique: la façade afro-atlantique allant du Détroit de Gibraltar au Cap de bonne espérance réunit 23 pays riverains ; 
- Solidarité engagée : la majorité de ces pays se heurtent à des facteurs de blocage structurels et conjoncturels ;
- Identité stratégique « afro-atlantique »: depuis 2010 une vision commune des enjeux et une institutionnalisation de l’espace semblent prendre forme à travers des mécanismes de coopération.
C’est dans cette perspective, d’ailleurs, que le Maroc a lancé la Conférence des États africains riverains de l'Atlantique, lancée à Rabat en août 2009 sur la base d’une déclaration politique. Cette initiative se heurte cependant à deux écueils : la méfiance des pays comme l’Afrique du Sud et le Nigeria à l’égard de l’initiative marocaine ; le coût financier d’un tel engagement sera bien élevé et immédiat même si le retour sur investissement est garanti à moyen et à long termes. Une des solutions possible est d’orienter la coopération triangulaire (Maroc-Asie-Afrique/ Maroc-Europe-Afrique/ Maroc-Etats Unis-Afrique) vers les domaines maritimes de l’espace afro-atlantique. 

La valorisation stratégique de l’espace maritime national passe, par ailleurs, par l’approfondissement de la connaissance scientifique. Le Maroc devrait mettre en place une stratégie nationale de la recherche marine pour éviter que l’avenir ne soit hypothéqué par l’insuffisance de matière grise.  

RELATED CONTENT

  • June 28, 2022
    ستتطرق هذه الحلقة الجديدة من برنامج حديث الثلاثاء الى العلاقة الثنائية المغربية الجزائرية عبر التركيز على المناطق الحدودية بين البلدين الجارين انطلاقا من وجهة نظر تاريخية علمية. فكيف تخبرنا الحدود عن طبيعة العلاقات بين البلدين الشقيقين؟ وكيف من الممكن ان نبني انطلاقا من هنا رؤية لمستقبل...
  • Authors
    Sabine Cessou
    May 17, 2022
    Ce thème, abordé au Centre HEC de Géopolitique à Jouy-en-Josas, lors de la 12e édition des Dialogues stratégiques avec le Policy Center for the New South, une rencontre semestrielle, a permis de revenir dans le détail sur cette zone qui relie la Méditerranée à l’océan Indien, à la jointure de trois continents : l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Cette route maritime qui s’étend sur plus de 2 200 km, pour une largeur qui varie de 300 km à moins de 30 km entre Djibouti et le Yémen, représ ...
  • May 13, 2022
    Depuis 2016, le Policy Center for the New South et le Centre HEC de Géopolitique organisent chaque année deux éditions des « Dialogues Stratégiques ». Cette plateforme d’analyse et d’échange réunit des experts, des chercheurs provenant de différents think-tanks et du monde académique, d...
  • Authors
    Patricia Ahanda
    April 22, 2022
    Le second tour des élections présidentielles françaises qui se tiendra ce 24 avril 2022 opposera de nouveau Emmanuel Macron, le président sortant, et Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. Pourtant, cette nouvelle élection n’est en rien similaire à celle de 2017. Cette élection est un nouvel affrontement politique entre deux leaders aux projets totalement opposés. C’est un duel politique français marqué par des bouleversements sociaux, économiques, générationnels, poli ...
  • April 5, 2022
    يخصص مركز السياسات من أجل الجنوب الجديد حلقة برنامجه الأسبوعي "حديث الثلاثاء" لمستقبل العلاقات المغربية الاسبانية مع العربي الجعايدي، باحث بارز بمركز السياسات من أجل الجنوب الجديد عرفت العلاقة الثنائية المغربية الإسبانية تطوّرًا ملحوظًا مع إعلان الحكومة الإسبانية مساندتها لمبادرة الحكم ...
  • Authors
    September 30, 2021
    Les faits ont été largement relayés par la presse : le mardi 28 septembre, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, confirmait sur le plateau de la chaine de télévision Europe 1 la décision de réduire « drastiquement » le nombre de visas accordés aux citoyens des pays du Maghreb (pour la Tunisie un 30% et pour le Maroc et l’Algérie du 50% par rapport aux chiffres de 2020, déjà très bas à cause de la pandémie). Le porte-parole a expliqué cette décision par le fait que ...
  • September 7, 2021
    Le 24 août 2021, le Ministre algérien des Affaires étrangères a convoqué une conférence de presse pour annoncer la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, avec effet immédiat. Cette décision, d’essence unilatérale, diffère de la rupture qui découle d’une décision adoptée par le Conseil de sécurité dans le cadre du Chapitre 7 de la Charte des Nations unies. En effet, dans le cas des pays qui font l’objet de sanctions, comme l’Afrique du Sud du temps de l’apartheid, le Cons ...
  • Authors
    Amine Harastani Madani
    July 29, 2020
    Parler de de l’Union africaine sans évoquer la place qu’y occupe le Maroc serait incomplet, car le Royaume a contribué activement à la construction africaine, s’en est séparé, en signe de protestation contre le non-respect de la légalité internationale par les organes de la défunte Organisation de l’Unité africaine pour, ensuite, y retourner, dans le cadre de l’Union africaine. Doit-on parler de retour ou d’admission ? Indépendamment de la réponse apportée à cette question, il convi ...
  • Authors
    March 30, 2020
    */ Depuis le 12 mars, les frontières et les communications aériennes, maritimes et terrestres entre l’Espagne et le Maroc sont fermées à cause de la crise du COVID-19. Mais au-delà de la fermeture transitoire des frontières, la crise sanitaire, doublée de la crise économique qui se laisse déjà ressentir en Espagne, aura un fort impact sur un million de ressortissants marocains résidant en Espagne. Au 1er janvier 2019 (derniers chiffres officiels disponibles), leur nombre était de 8 ...