Search form

Newsletters

Add to Calendar 25/06/2019 14:00 25/06/2019 18:00 Africa/Casablanca Intégration Régionale et Investissements Directs Etrangers: Retour sur les Expériences Brésilienne et Africaines Sur invitation /Policy Center for the New South, Rabat/   Policy Center for the New South, Rabat OCP Policy Center contact@ocppc.ma false DD/MM/YYYY
Tuesday, June 25, 2019 - 14:00 to 18:00

Intégration Régionale et Investissements Directs Etrangers: Retour sur les Expériences Brésilienne et Africaines

Sur invitation

Policy Center for the New South, Rabat

 

Dans leurs efforts d’améliorer les relations économiques entre le Brésil et le Maroc d’une part, et de renforcer la coopération bilatérale des deux pays en Afrique subsaharienne d’autre part, le Policy Center for the New South organise en partenariat avec le think tank brésilien CINDES, une table ronde le mardi 25 juin à Rabat. 

Ce séminaire offrira une plate-forme de discussion et d’échange d’expertise entre les acteurs engagés dans le développement du continent africain. Ce sera aussi l’occasion d’illustrer les travaux de recherche réalisés par CINDES et les recommandations émanant de deux principaux papiers : le premier concerne l’expérience du bloc sous-régional sud-américain « MERCOSUR » en matière d’intégration régionale et les leçons que pourrait en tirer le continent africain. Le second papier met quant à lui en avant les tendances des investissements directs étrangers (IDEs) chinois au Brésil. 

La première session mettra en lumière l'intégration régionale sud-américaine en étudiant l'expérience du MERCOSUR, ses réalisations et ses défis. L’expérience africaine sera ensuite mise en avant, en identifiant les tendances actuelles de telles initiatives et les principales leçons pouvant être tirées de l'expérience sud-américaine. En effet, l'Amérique du Sud et l'Afrique ont toutes deux une longue expérience en matière d'intégration inter-régionale et régionale. 

Les efforts d’intégration représentent un facteur important du paysage économique, ayant un impact direct sur les IDEs. C’est dans cette optique que la seconde session portera sur les IDEs chinois au Brésil et en Afrique. La Chine est devenue le plus grand investisseur direct étranger au Brésil, principalement par le biais d’entreprises publiques investissant dans les infrastructures, en particulier dans le secteur de l'énergie. L’IDE chinois a été accueilli favorablement dans un environnement marqué par une baisse des taux d’investissement et une faible croissance économique. En Afrique, les IDEs chinois ont considérablement augmenté au cours de la dernière décennie, ainsi que le nombre de pays bénéficiaires. Aujourd'hui, pratiquement tous les pays africains bénéficient des IDEs chinois, ces derniers étant de plus en plus diversifiés.

Agenda

14:00 – 14:30

Café d'accueil

14:30 – 14:45

Mots d'ouverture

 - Karim El Aynaoui, Président, Policy Center for the New South

 - Pedro da Motta Veiga, Président, CINDES

14:45 – 16:15

Session I : Expérience du MERCOSUR en matière d'intégration régionale: quelles leçons tirer pour l'Afrique?

 Modérateur:

 Larabi Jaidi, Senior Fellow, Policy Center for the New South

 Intervenants:

 - Pedro da Motta Veiga, Président, CINDES

 - Latifa Elbouabdellaoui, Directrice des Relations Commerciales, Ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique

 Débat avec l'audience

16:15 – 16:30

Pause-café

16:30 – 18:00

Session II: Tendances comparées des IDEs chinois au Brésil et en Afrique 

 Modérateur:

 José Humberto de Brito Cruz, Ambassadeur de la République Fédérative du Brésil au Maroc

 Intervenants:

 - Sandra Rios, Directrice, CINDES (intervention en anglais)

 - Fathallah Oualalou, Senior Fellow, Policy Center for the New South

 - Abdou Soulèye Diop, Managing Partner, Mazars

Débat avec l'audience

18:00 – 18:10

Mots de clôture

 - Karim El Aynaoui, Président, Policy Center for the New South

 - Pedro da Motta Veiga, Président, Policy Center for the New South

 

About CINDES:

Created in March 2006, the Centre for Studies in Integration and Development (CINDES) is a research institute that seeks to contribute to the deepening of the debate about the relations between Brazilian development and its international integration. Since then, CINDES has consolidated as a policy-oriented studies centre that analyses Brazilian foreign economic policy, its positions and interests in different negotiation fora, the evolution of the global scenario and its impacts on the country's economy and policies. Through its studies, research and seminars, CINDES establishes itself as an independent think tank. CINDES works alongside a network of organizations and specialists in Brazil and abroad, developing studies and research lines, organizing seminars and meetings and disseminating information on integration and social and economic development.

For more information, click here.

Keep me informed
About the Speakers :
  • José Humberto de Brito Cruz, Ambassadeur de la République Fédérative du Brésil au Maroc

    S.E.M. José Humberto de Brito Cruz est né le 17 janvier 1958 à Rio de Janeiro au Brésil. Après son diplôme de philosophie à l’Université de São Paolo en 1983, il intègre l’institut Rio Branco de Brasilia en janvier 1985. Il est promu Second Secrétaire en 1989 et intégrer la mission de son pays aux Nations Unies à New York en janvier 1990. Après avoir effectué des cours de perfectionnement à l’Institut Rio Branco en 1993, il rejoint, l’année suivante, l’Ambassade du Brésil à Caracas. En mars 1997, M. de Brito Cruz est assistant spécial à la Présidence de la République. De 1999 à 2002, il enseigne la théorie des relations internationales à l’Institut Rio Branco pour occuper ensuite les fonctions de Conseiller à l’Ambassade du Brésil à Paris en 2003. Il obtient, en 2004, le diplôme de Docteur en Philosophie Politique de l’Université de São Paolo. En octobre 2006, il est Conseiller puis Ministre Conseiller à la Délégation du Brésil auprès de l’ALADI et le Mercosul à Montevideo. De retour à Brasilia, il occupe, à partir d’août 2011, le poste de Secrétaire de Planification Diplomatique. En Janvier 2014, il est nommé directeur de l’Institut de Recherche des Relations Internationales à Brasilia avant de rejoindre le Maroc, en tant qu’Ambassadeur, en février 2016.

  • Abdou Soulèye Diop

    M. Abdou Soulèye Diop est Managing Partner de Mazars Audit & Conseil, cabinet international d’audit et de consulting. Il exerce depuis plus de 25 ans des activités de conseil et d’audit au Maroc et sur le continent africain auprès des entreprises d’intérêt public (de grande taille, publiquesou privées), de bailleurs de fonds internationaux ou de gouvernements (Burkina Faso, Comores, Mauritanie, Burundi, Sénégal, Madagascar…) sur des sujets de stratégie ou de réformes sectorielles ou de politiques de développement. Il accompagne également le développement de nombreuses entreprises marocaines sur le continent africain comme les banques (Attijariwafa Bank, Banque Centrale Populaire), les compagnies d’assurance (RMA), les opérateurs télécoms (Maroc Telecom), les industriels (Plastima), les opérateurs dans l’immobilier (Palmeraie Holding, AGI…). Abdou Diop a occupé le poste de Président de la Commission Afrique et Sud-Sud de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc-CGEM. Il a coordonné les activités des Groupes d’impulsion économique notamment Maroc-Côte d’Ivoire et Maroc Sénégal. Il a eu également en charge la mise en oeuvre d’actions pour améliorer le cadre juridique et fiscal de coopération entre le Maroc et les autres pays d’Afrique et du Sud ainsi que l’accompagnement et la structuration des actions de développement et de BtoB des entreprises marocaines avec les entreprises du Sud. M. Diop est par ailleurs régulièrement sollicité pour son expertise de nombreux secteurs économiques et sa connaissance du continent africain afin d’apporter des éclairages à travers des articles et publications. Il intervient également en tant que paneliste et modérateur dans des forums et conférences d’envergure nationale et internationale.
    M. Diop est auteur de différentes publications dont deux ouvrages :
    • 100 projets de réforme pour un Sénégal émergent (Ed. 2011)
    • La Transformation des établissements publics en société anonyme : Enjeux, problématique et démarche

  • Karim El Aynaoui, Président, Policy Center for the New South

    Dr. Karim El Aynaoui est Président du Policy Center for the New South. Il est également Doyen de la Faculté d’Economie et des Sciences Sociales de l’Université Mohammed VI Polytechnique de Ben Guerir et Conseiller du PDG du Groupe OCP. De 2005 à 2012, il a été Directeur des Affaires Economiques et des Relations Internationales à Bank Al-Maghrib, Responsable des départements statistiques et relations internationales, ainsi que Membre du Cabinet du Gouverneur. Avant de rejoindre Bank A-Maghrib, il a travaillé pendant huit ans en tant qu’économiste à la Banque Mondiale, au sein des régions Moyen-Orient, Afrique du Nord et Afrique. Karim El Aynaoui est Membre du Conseil d’Administration de la Fondation OCP, Membre du Conseil Stratégique Consultatif de l’Institut Français des Relations Internationales (Ifri) et Membre du Comité Scientifique de la COP22. Dr. El Aynaoui est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université de Bordeaux, où il a enseigné pendant trois ans des cours de statistique et d’économie. 

  • Latifa Elbouabdellaoui, Directrice des Relations Commerciales Internationales, Ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie Numérique

    Mme. Latifa Elbouabdellaoui est Directrice des Relations Commerciales Internationales à la Direction Générale du Commerce au Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, depuis 2013. Avant d’être nommée à cette direction, elle était responsable de la Division des industries mécaniques et métallurgiques et en suite de la Division des métiers de l’offshoring, au sein du même Ministère. Elle coordonne et mène les négociations relatives aux Accords commerciaux. Elle a animé plusieurs conférences et séminaires nationaux et internationaux sur les sujets du commerce international. Elle est ingénieur en génie des procédés industriels et titulaire d’un diplôme supérieur en Management.
     

  • Larabi Jaidi, Senior Fellow, Policy Center for the New South

    M. Larabi Jaïdi est un ancien professeur de l’Université Mohammed V de Rabat- Agdal. Ses domaines d’expertise incluent les politiques économiques, les relations économiques internationales (Europe et Monde Arabe) et l’économie des régions. Il est membre fondateur du Centre Marocain de Conjoncture et du Groupement d’Etudes et de Recherches sur la Méditerranée. Il a été également Conseiller du Premier Ministre et du Ministre de l’Economie et des Finances. Il fait partie des experts du Conseil de la Concurrence et est membre du bureau de la fondation Adderrahim Bouabid. M. Jaïdi est aussi l’auteur de plusieurs publications portant sur le développement économique et social et sur les relations économiques internationales.

  • Pedro da Motta Veiga, Président, CINDES

    M. Pedro da Motta Veiga est le Présient de CINDES (Centro de Estudos de Integração e Desenvolvimento), un think tank brésilien indépendant, basé à Rio de Janeiro, et qui se focalise sur le commerce, l’investissement et les enjeux internationaux. Pedro est également Senior Fellow au centre brésilien pour les relations internationales CEBRI (Centro Brasileiro de Relações Internacionais), non resident fellow à la Baker Institute for Public Policy – Latin America Initiative de la Rice University (basée à Houston au Texas), ainsi que partenaire à Ecostrat, un cabinet de conseil.

  • Fathallah Oualalou, Senior Fellow, Policy Center for the New South

    M. Fathallah Oualalou a obtenu son Doctorat en sciences économiques à l’Université de Paris en 1968. Il était professeur à l’Université Mohammed V de Rabat et plusieurs institutions de l’enseignement supérieur au Maroc. Il a également été professeur associé dans plusieurs universités étrangères. M. Oualalou a publié de nombreux travaux (ouvrages, études, etc.) dans les domaines de la théorie économique, de l’économie financière, des relations économiques internationales, de l’économie des pays du Maghreb, du monde arabe, et de l’espace euro-méditerranéen. Il a présidé dans les années 80 et 90 l’Association des économistes marocains et l’Union des économistes arabes. Ses activités politiques ont commencé dans les années 60 depuis la fondation de l’UNFP puis l’USFP dont il a été parmi les dirigeants jusqu’en 2015. Durant ses études supérieures, Fathallah Oualalou a été Président de l’Union Nationale des Étudiants du Maroc (UNEM) et parmi les dirigeants de la Confédération des Étudiants du Maghreb. En 1968, il a été membre fondateur de l’Association Marocain de la Solidarité avec le Peuple Palestinien et responsable national du syndicat national de l’enseignement supérieur. Il sera élu à plusieurs reprises depuis 1976 au Conseil municipal de Rabat et depuis 1977 au Parlement. Il devient de 1984 à 1998 chef de groupe à la Chambre des députés. Il a été Ministre de l’Économie et des Finances de mars 1998 à octobre 2007, puis Maire de Rabat de 2009 à 2015. Il a été élu comme Trésorier de l’organisation mondiale des villes CGLU.
     

  • Sandra Polónia Rios, Directrice, CINDES

    Mme. Sandra Polonia Rios est Directrice de CINDES. Elle est consultante pour la Confédération Nationale de l'Industrie du Brésil (CNI) et enseigne la politique commerciale àl'Unversité Pontificale Catholique de Rio de Janeiro (PUC-Rio). Elle est Membre du Conseil Consultatif Supérieur du centre d'études pour le commerce extérieur FUNCEX (Fundação Centro de Estudos de Comércio Exterior). Elle a été chercheuse à l'Institut de recherche économique appliquée (IPEA). Sandra Rios est titulaire d'un Master en économie de PUC-Rio.

OK, je comprendsPolicy Center for the New South utilise des cookies pour améliorer l'expérience d'utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.