Events

Back

« Parlons Développement » - 6ème édition : Quelle stratégie de développement adopter dans les zones oasiennes ?

From

27
3:00 pm January 2022
Add to Calendar 2022-01-27 15:00:00 2022-07-04 01:09:06 « Parlons Développement » - 6ème édition : Quelle stratégie de développement adopter dans les zones oasiennes ? Description Location Policy Center Policy Center Africa/Casablanca public

La pandémie de la COVID-19 a déclenché, en une courte période, une crise sans précédent entraînant des effets négatifs sur l’économie mondiale, le progrès social et l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD). Le Policy Centre for the New South, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et la Banque mondiale voient dans ces incertitudes et dans la crise actuelle une nouvelle opportunité de réflexion collective autour des grands enjeux du développement durable.

Afin de contribuer à la réflexion nationale autour des défis et enjeux de cette crise, le Policy Center for the New South, le PNUD et la Banque mondiale proposent une série de dialogues virtuels réunissant acteurs et experts nationaux et internationaux pour débattre des enjeux du développement durable, dans ses aspects sociaux, économiques et environnementaux, et des opportunités que présente le Programme 2030 en tant que feuille de route pour sortir de la crise renforcés et plus résilients. La série de rencontres, « Parlons développement », se déroule avec différents partenaires pour être au plus près des préoccupations des jeunes et du grand public et stimuler un débat riche sur les grands enseignements de la crise de la Covid-19.

Dans le cadre de cette sixième édition de « Parlons développement » organisée en partenariat avec la Faculté des Sciences et Techniques Errachidia (FSTE), Université Moulay Ismail (UMI), les experts seront invités à débattre sur les différentes stratégies de développement à adopter dans les zones oasiennes.

Malgré les avancées en matière d’infrastructures sociales et économiques, les oasis du sud marocain ont subi une sévère dégradation qui s’est traduite par une détérioration du milieu biophysique et des ressources naturelles avec une perte des ¾ des palmiers et la raréfaction des ressources en eau. Une perte de viabilité économique causée par l’ensablement des zones agricoles conduisant à un changement social et une évolution agraire des oasis. (Paupérisation des populations locales suivie de l’émigration des hommes vers les grandes villes à la recherche de travail). Devant cette situation et conformément à ses engagements avec la communauté internationale : Signature des conventions sur la lutte contre la désertification, les changements climatiques et la conservation de la biodiversité, le Gouvernement du Maroc a élaboré une stratégie Nationale pour la sauvegarde et la protection des oasis marocaines en 2002 (oasis de Figuig, oasis de Tafilalet, oasis de Draa, oasis du sud : (Tata, Guelmim, Assa).

15h00 – 15h20  

« Quelle stratégie de développement adopter dans les zones oasiennes ? »

Mot d’ouverture 

Modérateur: Lahcen Kabiri, Professeur de l’Enseignement Supérieur, FST Errachidia, Université Moulay Ismail

Intervenants:

Allal El Baz, Directeur Général du Centre Régional d’Investissement de Draa Tafilalet
Jalal El Moata, Chargé de projet, Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Salima Naji, Architecte et Anthropologue

Moulay Brahim Sedra, Doyen et professeur de l'Enseignement Supérieur, FST Errachidia

 

15h20 – 16h05  

Discussion

16h05 – 16h15  

Conclusions et Mot de clôture

Speakers
Allal El Baz
Directeur Général du Centre Régional d’Investissement de Draa Tafilalet
Allal EL BAZ est ingénieur de formation, il a occupé différents postes dans le secteur privé dont celui de directeur de filiale d’une entreprise française installée au Maroc durant 10 ans ; Il fait partie de cette génération des nouveaux directeurs qui viennent apporter un sang neuf aux CRIs dans le cadre de la réforme institué par la loi 47-18. Il a rejoint le Cri Draa Tafilalet en novembre 2019. ...
Jalal EL Moata
Chargé de projet, Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)
Jalal El Moata est chargé de projet à l’Unité Environnement du bureau Maroc du PNUD. Il est titulaire s’un doctorat en Sciences de l’Environnement. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville. Entre 2007 et 2016, Jalal El Moata a occupé le poste de chargé du Programme Oasis Tafilalet (POT), un programme exécuté par le département de l’Aménagement du Territoire en partenariat avec le PNUD. Il a également été coordonnateur national du Programme de Valorisation Durable des Ksour et Kasbah du Maroc (PVD2K), un programme exécuté par le département de l’Habitat en partenariat avec le PNUD entre 2018 et 2020. ...
Lahcen Kabiri
Professeur de l’Enseignement Supérieur, FST Errachidia, Université Moulay Ismail
Lahcen Kabir est professeur de l’enseignement supérieur à l’unievrsité Moulay Ismail. Il est Membre du laboratoire de recherche « Sciences et Techniques de l’Ingénieur » (STI) et fondateur et coordinateur de l’équipe de recherche « Géo-ressources Geo-environnement-patrimoine géologique et oasien » (GGPGO) accréditée au sein de l’université Moulay Ismail (UMI), (2019-2022). Lahcen Kabiri est également président fondateur de « Association Oasis Ferkla pour l’Environnement le Patrimoine (AOFEP) ». Il a bénéficié du prix MAB de l'UNESCO en 2003 pour les jeunes chercheurs dans le cadre du projet "MAB" et a réalisé un travail qui s’intitule : Impact des changements climatiques et anthropiques sur les ressources en Eau dans l'Oasis de Ferkla (Tinjdad, Errachidia, Maroc). Lahcen Kabir ...
Salima Naji
Architecte et Anthropologue
Salima Naji est architecte DPLG (diplômée de l’École d’architecture de Paris-La-Villette), et docteur en anthropologie sociale (École des hautes études en sciences sociales à Paris), Salima Naji est engagée dans de nombreux projets de protection du patrimoine oasien. Elle fonde son agence au Maroc en 2004 afin de proposer une alternative constructive privilégiant les technologies des matériaux premiers et biosourcés dans une démarche d’innovation respectueuse de l’environnement. Sa pratique est doublée d’une activité scientifique dans de nombreux programmes de recherche-action internationaux qui interrogent la durabilité et la relation profonde entre les sociétés et leur environnement. Elle est membre du comité scientifique du Musée berbère du Jardin Majorelle depuis sa créati ...
Moulay Brahim Sedra
Doyen et professeur de l'Enseignement Supérieur, FST Errachidia
Moulay Brahim Sedra est Professeur de l'Enseignement Supérieur, physicien théoricien de profil. Auteur de plusieurs publications de renommée internationale et directeur de recherche de plusieurs thèses de doctorat. Il est ancien directeur adjoint de L'ENSA d'Al Houceima et actuellement doyen de la FST Errachidia depuis Janvier 2019.  Moulay Brahim Sedra est titulaire de distinctions et prix internationaux en recherche scientifique. Il est directeur Fondateur et membre d'un des laboratoires de recherche les plus productifs à la Faculté des Sciences de Kenitra entre 1997 et 2014. Il est également expert auprès de revues scientifiques internationales. ...