Search form

Newsletters

Add to Calendar 17/04/2020 08:15 30/09/2020 16:15 Africa/Casablanca Call for Papers : Capital humain et développement économique et social au Maroc Not specified OCP Policy Center contact@ocppc.ma false DD/MM/YYYY
Friday, April 17, 2020 - 08:15 to Wednesday, September 30, 2020 - 16:15

Call for Papers : Capital humain et développement économique et social au Maroc

L’investissement dans le capital humain revêt d’une importance cruciale dans les politiques de développement de plusieurs pays. Par la diffusion d’externalités positives, le développement du capital humain favorise la croissance économique, la productivité, l’innovation, etc. Il est la base de tout progrès économique et social.

A l’instar d’autres pays, le Maroc s’est engagé à améliorer son capital humain dans ses différentes dimensions. Son adhésion aux objectifs du millénaire du développement (OMD, 2000-2015) et ensuite aux objectifs du développement durable (ODD, 2016-2030) en est témoin, notamment en ce qui concerne la promotion de l’éducation et de la santé.

Dans ce contexte, plusieurs efforts ont été entrepris par le pays pour d’une part, généraliser l’accès à l’éducation et d’autre part faciliter l’accès aux soins à l’ensemble de la population. Ces efforts s’inscrivent dans le cadre de deux grandes réformes qui ont abouti à l’adoption de la charte nationale de l’éducation en 2000 et l’instauration de la couverture médicale de base (CMB) en 2002.

Cependant en dépit de ces efforts, les résultats étaient en dessous des attentes de la population. S’agissant de l’éducation, le système demeure confronté à plusieurs lacunes aussi bien quantitatives que qualitatives. Selon les statistiques du HCP en 2016, uniquement 8.5% des individus ont atteint un niveau d’étude supérieure et 44% de la population n’a jamais fréquenté un établissement scolaire ou illettrée. Par ailleurs, le Maroc a occupé en 2016, la 47ème place sur un total de 50 pays dans le classement TIMSS (Trends in International Mathematics and Science Study) avec un score de 377 et l’avant-dernière place en sciences avec un score de 352. Ce score reste inférieur à celui de plusieurs pays comparables au Maroc, notamment la Tunisie où il se situe à hauteur de 483 ou encore la Jordanie où il est de l’ordre de 388 points.

Egalement, le système de santé marocain fait face à de nombreux défis. Le taux de couverture médicale se situe à seulement 62% en 2018. Un pan entier de la population active occupée reste toujours hors du champ de la couverture médicale. Il s’agit des indépendants et travailleurs du secteur informel.  

Au niveau du financement du système, la contribution des ménages en paiements directs accapare la part la plus importante (63%). En dépit de la mise en place de la CMB, cette situation n’a pas connu un réel changement ce qui constitue une entrave à l’accès aux services de santé et remet en cause l’efficacité des deux régimes instaurés, notamment le RAMED qui témoigne de sérieuses difficultés.

D’un autre côté, l’offre sanitaire demeure insuffisante et inégalement répartie pour répondre aux besoins sanitaires de la population. L’OMS situe ainsi le Maroc parmi les 57 pays du monde souffrant d’une pénurie aiguë en personnel soignant (1 médecin pour 1370 habitant).

La récente crise épidémiologique a mis à rude épreuve notre capital humain dans ces deux dimensions précitées. Aujourd’hui, la conception d’un nouveau modèle de développement doit reposer sur la valorisation de ces deux secteurs. Dans le cadre de cette réflexion, le Policy center for the New South et l’Université Mohamed V de Rabat appellent à la soumission d’articles qui explorent les problématiques liées à l’éducation et l’économie de la santé.  L’objectif consiste à nourrir le débat public sur ces questions et de contribuer à la compréhension des dysfonctionnements soulevés plus haut, voire à doter les décideurs en repères utiles pour les stratégies qu’ils établissent.

Liste non exhaustive des thématiques pouvant faire l’objet de communication

Les propositions de communication devraient porter sur l’une des thématiques suivantes, la liste n’étant pas limitative :

- Les inégalités en matières d’accès à l’éducation

- Les enjeux de la généralisation de l’éducation au Maroc

- Le rôle de la réforme de l’éducation dans le nouveau modèle de développement

- La déperdition scolaire et l’éradication de l’analphabétisme

- Les déterminants du rendement scolaire

- L’efficacité et l’efficience des ressources éducatives

- La gouvernance du système de santé

- Le financement et la soutenabilité des systèmes de santé

- Les dépenses catastrophiques en soins de santé

- Public/Privé : Harmonisation et régulation

- La couverture sanitaire universelle

- L’iniquité en matière d’accès aux soins et les inégalités sociales de santé

Soumission des papiers

Les chercheurs intéressés sont invités à envoyer leurs papiers finalisés ou ébauches d’articles (les résumés détaillés ne seront pas pris en considération) avant le 30 septembre 2020 à l’adresse électronique suivante : b.mandri@policycenter.ma

Les articles doivent contenir les noms, prénoms, institutions de rattachement et adresses courriels des auteurs, ainsi que les résultats analytiques et empiriques, les méthodes et approches utilisées, et les principales conclusions.

Les auteurs des travaux retenus seront amenés à les présenter lors d’une conférence organisée conjointement par le Policy Center for the New South et le laboratoire d’Economie Appliquée de la FSJES-Agdal.  Ces travaux feront également l’objet d’une publication dans un ouvrage collectif.
 

Calendrier

- 17 avril 2020 : Ouverture de l’appel à contribution

- 30 septembre 2020 : Date limite d’envoi des communications

- 20 octobre 2020 : Avis du comité et notification des auteurs

- 13 novembre 2020 : Tenue de la conférence

- 31 décembre 2020 : Délai pour le dépôt des articles dans leurs versions finales.

- Février 2021 : Publication des actes
 

Comité scientifique :

- Pr. El Abbassi Idriss, Université Mohamed V- Rabat

- Pr. Ferrié Jean-Noel, Université Internationale de Rabat

- Pr. Hachimi Alaoui Hassan, Université Ibn Zohr-Agadir

- Pr. Ibourk Aomar, Université Cadi Ayyad- Marrakech

- Pr. Liouaeddine Mariem, Université Ibn Tofail- Kénitra

- Pr. Oulhaj Lahcen, Université Mohamed V- Rabat

- Pr. Ragbi Aziz, Université Mohamed V- Rabat

- Pr. Tounsi Said, Université Mohamed V- Rabat

Keep me informed